10 raisons de connecter votre CRM à votre site e-commerce !

e-commerce-crm

Avez-vous remarqué que le contenu des spots publicitaires à la télévision donne les réponses à des problématiques de la vie quotidienne ? Ceux qui conçoivent ces messages publicitaires ne sont plus dans une logique d’une simple énonciation des avantages et des caractéristiques des produits ainsi que des services concernés. Les atouts sont présentés comme la solution d’un problème ou d’une gêne. L’accent est donc mis sur l’utilité.

Cette démarche permet d’une part, de mieux captiver l’attention de l’audience. D’autre part, elle lui fait comprendre l’intérêt d’un futur achat ou d’une souscription ultérieure (dans le cas d’un abonnement par exemple). Pour le consommateur, les dépenses projetées sont conséquemment justifiées, légitimes, fondées. D’une façon générale, le concept a un impact positif sur le chiffre d’affaire des annonceurs.

Afin de profiter de l’efficacité de ce procédé dans le domaine de l’e-commerce, un CRM est nécessaire. En s’appuyant sur ce dernier, il devient facile de relever les besoins spécifiques d’un groupe donné de clients et de prospects. Des annonces publicitaires ciblées ainsi que des offres taillées sur-mesure leur sont ensuite adressées. Mais, à bien y penser, l’enjeu du CRM dans le secteur du commerce en ligne va bien au-delà de ces offensives circonscrites.

À l’heure qu’il est, une entreprise ou un entrepreneur ne peut parier sur le développement de sa boutique en ligne sans détenir un CRM associé. L’outil sera principalement chargé de récolter toutes les données commerciales (produits, ventes, clients…) transitant sur le site. Par la suite, ces différentes fonctionnalités permettent d’organiser et d’exploiter les renseignements qui ont été recueillis. L’établissement des campagnes marketing et la détermination des actions commerciales s’adossent sur les données accumulées par le software de CRM.

Voici 10 raisons qui justifient la mise à profit d’un logiciel de Gestion de la Relation Clientèle si vous souhaitez parvenir au succès commercial pérenne de votre boutique en ligne. Elles ont trait aux fonctionnalités actuelles d’un logiciel de CRM ainsi qu’aux principaux modules que vous êtes susceptible d’y rencontrer.

Reliez votre CRM à votre site e-commerce pour :

1 : Suivre l’historique des commandes
Ce suivi est nécessaire en cas de réclamations. Par ailleurs, il vous offre la possibilité d’être au fait des coups de cœur de chacun des internautes qui achètent sur le site. Mais aussi, vous êtes informé des produits qui se vendent le mieux. Cet aspect est capital dans la mesure où vous n’aurez pas grand mal à procéder plus tard à un ajustement judicieux de votre catalogue. Dernier point, et non des moindres, la ponctualité des livraisons est au rendez-vous.

2 : Connaître l’état des stocks en temps réel
Pour cette raison, les internautes ne risquent pas de commander des articles dont le stock est épuisé. Sans compter que la gestion des approvisionnements est améliorée. Enfin, le traitement des commandes est accéléré.

3 : Avoir à disposition des informations pour chaque client
L’établissement d’une fiche détaillée par acheteur et prospect présente un avantage indéniable : les abonnés aux sites ne sont plus des étrangers pour vous. Vous prenez connaissance de leur identité et de leurs préférences, d’où votre capacité à instaurer une relation de proximité avec eux. Au surplus, vous êtes en mesure de créer une offre personnalisée ainsi que des propositions en conformité avec les attentes de vos clients.

4 : Contrôler l’évolution du chiffre d’affaires
Le chiffre des ventes réalisées avec chaque client, en nombre d’articles vendus et en montant, ne vous est pas inconnu. En outre, à tout moment, vous pouvez suivre le chiffre d’affaire engrangé sur chaque produit commercialisé.

5 : Effectuer aisément des recherches d’informations
Sur un CRM, les critères de recherche sont nombreux. Voici quelques exemples d’axes d’exploration de la base de données : les clients qui ont commandé le produit A, les internautes qui ont acheté pour plus de X euros sur une période T, les acheteurs et prospects qui occupent telle fonction… etc. Il y a donc gain de temps, mais surtout, certaines actions dans le cadre d’une stratégie marketing sont déployées sans difficulté (envoi de mailings ciblés par exemple). Tout bien considéré, le gain de productivité sur les tâches commerciales et marketings ne fait aucun doute.

6 : Réaliser plus facilement des segmentations
La segmentation par clients est une des conséquences positives de l’argument 5. Il est également possible de procéder à une segmentation par produits. Les informations sur les commandes facilitent la mise en œuvre de celle-ci. Les différentes offres sont donc définies avec de plus en plus de précision. Par ailleurs, la structure du catalogue des produits est dorénavant mieux adaptée aux goûts et aux envies des internautes. Enfin, l’anticipation des besoins des clients est favorisée.

7 : Rationaliser les tâches de gestion de la clientèle numérique
Primo, une centralisation de tout le travail se produit. Il s’agit là d’un atout de taille, en particulier, lors de l’adoption de la démarche cross-commerce. Secundo, l’exploitation du CRM aboutit à la simplification de l’exécution des tâches commerciales, notamment, grâce à une admirable automatisation. Ultimo, l’impressionnante précision des données est agrémentée d’une fréquente mise à jour : leur fiabilité est difficilement remise en question.

8 : Agir sur les réseaux sociaux
Les CRM sont connectés aux réseaux sociaux, vous rendant capable d’y lancer des actions sans avoir à vous y rendre. En conséquence, votre visibilité sur ces plates-formes en vogue s’accroît, et par voie de conséquence, votre référencement sur Internet est propulsé. Autre avantage à mettre en exergue, une présence sur les réseaux sociaux est à l’origine d’une riche interaction entre les consommateurs et vous. Pratiquement, tout ce qui se dit sur vous au sein des réseaux sociaux ne vous échappe pas et vous réagissez quasiment de manière instantanée aux commentaires. Bilan des courses : vous vous rapprochez des clients et prospects, voire même, une sorte de complicité apparaît entre vous. Investir les réseaux sociaux constitue également un moyen de récolter des leads. En dernier lieu, il convient de faire remarquer que vos gains financiers augmentent au fur et à mesure de votre popularité sur les réseaux sociaux. Ils hausseront de plus belle dans le cas où vous déployez une politique de social selling.

9 : Lancer des programmes de fidélisation attractifs
Vous faîtes profiter les clients-internautes les plus fidèles d’avantages alléchants afin de les fidéliser. Quant aux clients réguliers, vous leur communiquez régulièrement votre actualité par courriel personnalisé ou à travers une lettre d’information. D’autre part, grâce à des concours et des opérations à caractère récréatif, vous « aguichez » les nouveaux clients ainsi que ceux qui visitent ponctuellement le site sans faire d’achat. Pour finir, vous « réveillez » les clients passifs, c’est-à-dire, ceux qui n’ont pas fait d’achat depuis un moment.

10 : Anticiper le comportement des consommateurs sur le Web
Vous leur offrez ce qu’ils attendent bien avant qu’ils en fassent la sollicitation. Cette démarche concerne aussi bien les produits que la qualité du service. Par surcroît, vous reconnaissez les clients difficiles et ceux qui ont rencontré des incidents sur votre site. Vous les traitez avec encore plus d’attention et d’égard. Enfin, vous êtes averti des demandes spéciales et traitez les commandes en conséquence.

En somme, non seulement la connexion de votre CRM à votre boutique en ligne accroît la rentabilité de celle-ci, mais elle parfait la qualité de vos services. Il s’agit donc d’un choix stratégique. Passer outre le CRM en e-commerce serait une erreur lourde de conséquences sur le chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *